Accueil > Bibles > Bible Facebook (fin 2009, maj en 2010)

Bible Facebook (fin 2009, maj en 2010)

Ces derniers mois, nous avons souvent été confrontés à des clients et partenaires « pas tout à fait à jour » sur Facebook. Les questions fusent, des plus évidentes au premier abord (différence entre un groupe et une page, avantages, etc.) aux plus avancées, comment rendre une page plus personnelle, comment l’optimiser ?…

Je vous propose donc une petite bible : bases, pour mieux appréhender l’environnement, et conseils. Ton et approche volontairement pédagogiques, de nombreuses présentations de ce site, devenu incontournable, sont encore trop souvent orientées marketing pour les initiés. :)

Nous nous efforcerons de mettre à jour régulièrement cet article.

Audience

Aujourd’hui, 13 avril 2010, Facebook compte plus de 17 millions de membres en France, soit plus d’un français sur 4… Pour 21 millions de visiteurs uniques en décembre 2009 (source Médiametrie). Aussi, sur l’année 2009, il était le 5ème site le plus visité alors qu’un an auparavant il se positionnait à la… 13ème place !
Je précise la date, car bien entendu la croissance de ce réseau social en ligne est impressionnante: 200 millions en mars 2009, 300 millions en septembre, 400 millions en décembre. Alors que vous lisez cet article, ce chiffre est déjà dépassé…

Avec plus de 340 millions de visiteurs uniques, selon Comscore, Facebook est devenu le quatrième site le plus visité au monde, derrière Google (844 millions de visiteurs uniques), Microsoft (691 millions de visiteurs uniques) et Yahoo! (581 millions de visiteurs uniques). Il détrône donc Wikipedia.
Certains visiteurs du site ne sont pas membres du réseau (différentiel visiteurs uniques et nombre de membres). Il s’agit d’internautes parcourant les profils (données publiques) et surtout les pages (par définition visibles de tous).

Compete annonçait récemment que Facebook aurait renvoyé plus de trafic que Google en décembre 2009 vers les grands portails Yahoo !, MSN, AOL… Selon cette même source, 13% du trafic des grands portails vient actuellement de Facebook.

A noter :

- 200 millions d’utilisateurs se connectent au moins une fois par jour (1 sur 2),
- un utilisateur compte en moyenne 130 amis,
- la session moyenne quotidienne est de 55 minutes,
- plus de 35 millions de membres mettent leurs statuts à jour au moins une fois par jour,
- plus de 20 millions d’utilisateurs deviennent fans d’au moins une page par jour,
- 5 milliards de liens, news, blog post, notes, albums photos sont partagés chaque semaine,
- 100 millions de personnes utilisent la version mobile de Facebook…

Sans titre(capture d’écran de ce jour (13/04/2010), de Facebook Ads, la plateforme publicitaire en « self service » de Facebook – www.facebook.com/ads )

Composition socio-démographique

En France, le site compte légèrement plus de femmes que d’hommes (51%), au niveau international en revanche, les femmes dominent avec plus de 56%. Si toutes les tranches démographiques progressent, la croissance la plus rapide est observée sur le segment des femmes de plus de 55 ans. MAJ du 13 avril 2010 : Près de 53% de femmes désormais et toujours plus de séniors (plus de 2 millions de plus de 45 ans, 800 000 pour les 55 ans et +).

compo socio-démo facebook 02-04-2010

Composition socio-démographique de Facebook en France au 02/04/2010

Un profil Facebook ?

Un profil Facebook sert à communiquer avec ses amis, à garder ou à renouer contact (amis d’enfance, école…) et à partager des contenus (photos, vidéos principalement). Des fonctions essentielles sont directement intégrées au service: hébergement de photos, vidéos, chat, création d’événements… Différentes applications: quizz, jeux, interactions avec les contenus issus de sites d’informations par exemple, permettent de rendre l’utilisation du service au quotidien plus ludique. De transformer Facebook en plateforme sociale et informative qui peut se suffire à elle-même, en cela que vous pouvez y avoir accès à tout type de contenus, que la visite d’un site tiers n’est plus incontournable…Cette déportalisation du contenu est une des principales caractéristiques du web 2.0.

La fonction névralgique d’un profil Facebook est le statut. « Je suis entrain de faire… », « J’ai une nouvelle photo/vidéo que je souhaite partager… », « Je viens de lire cet article intéressant dont l’url est… ». Ce statut apparaît automatiquement sur l’ensemble des pages d’accueil utilisateurs des amis du compte émetteur. Une fonction accélérant la rumeur, la propagation d’un bouche à oreille, d’un buzz. Quand par exemple, des dizaines d’utilisateurs comptant en moyenne 120 amis, publient un même contenu, c’est potentiellement plus d’un millier de personnes qui y sont exposés. Qui sont invitées à commenter, à faire suivre…

MAJ du 13 avril 2010 : Notons également que la fonctionnalité “@mention” (inspirée de Twitter) permet, lors des mises à jour de statuts, de tagguer des amis, ainsi que des évènements, applications et pages via l’arobase “@” (des suggestions sont ensuite faîtes automatiquement pour choisir le destinataire du message).

Ce profil, ou compte utilisateur, doit être créé pour un individu existant de plus de 13 ans « homo sapiens » (un profil dédié à votre chien est normalement supprimé). Un nom et un prénom doivent être renseignés ainsi qu’un minimum d’informations personnelles lors de la création d’un compte utilisateur. Pour autant, rien ne vous oblige à utiliser sur ce réseau ou sur d’autres, votre vrai nom: vous pouvez afin de protéger votre vie privée, employer un pseudonyme (en lieu et place de votre patronyme par exemple – seuls vos amis pourront vous retrouver s’ils connaissent ce pseudonyme ou s’ils effectuent une recherche avec votre email personnel). Bien que de nombreux paramètres permettent de ne réserver certaines informations et contenus qu’à vos amis, voire à certains groupes d’amis, de privatiser, c’est une stratégie de plus en plus utilisée dans le management du « personal branding ».

Même si Facebook n’est pas un réseau professionnel, le télescopage entre vie privée et vie publique soulève de nombreux problèmes. Interrogez-vous sur votre activité sur ce réseau, sur les contenus qui pourraient vous porter préjudice et surtout parcourez l’ensemble des paramètres de confidentialité mis à votre disposition (personnellement j’interdis la publication et le partage automatique des photos sur lesquelles j’ai été tagué, c’est à dire où mon nom a été associé. Je préfère sélectionner scrupuleusement les contenus accessibles par tous). Pour conclure sur cette vie privée, gardez à l’esprit qu’une photo même supprimée est toujours accessible (cache de Google, serveurs des réseaux sociaux jamais formatés). Parlez-en à vos amis, avant qu’ils ne publient des photos compromettantes juste « pour rire ». Je vous invite à regarder le reportage « Wild Wild Web » sur la page Ressources de ce blog.

MAJ du 27 janvier 2010 : attention nouveaux paramètres de confidentialité, les infos d’un profil peuvent désormais être accessibles à tous (personnes qui ne sont pas vos amis, non membres de Facebook…). Par défaut, l’interface a proposé aux membres de conserver les paramètres antérieurs mais à vérifier. Notamment en demandant un aperçu du profil tel que visible par la plupart des usagers…

Les paramètres de confidentialité pour les photos (via l’application photo) sont assez exhaustifs, parcourez-les et décider de réserver, par exemple, un album à un cercle d’amis intimes.

Un profil peut compter jusqu’à 5000 amis.

Depuis juin, nous pouvons déposer une url Facebook, par exemple facebook.com/prenomnom en se rendant à cette adresse www.facebook.com/username. Très intéressant en termes de référencement sous Google, bien que pour des objectifs professionnels, il faille plutôt privilégier LinkedIn, par exemple, pour le dépôt d’une url avec votre nom.

En complément: Charte utilisateur pour l’usage de Facebook & Politique de respect de la vie privée

Groupes vs. pages

Groupes et pages permettent d’entretenir une relation et de structurer une discussion avec des membres de Facebook.
Dans les deux cas, la discussion peut avoir lieu sur le mur ou dans un forum (application/onglet « Discussions »).
Des différences assez conséquentes cependant entre ces 2 outils communautaires :

Groupes
Créer un groupe

MAJ du 27 janvier 2010 : nouvelle mise en page pour les groupes, même rendu que pour les pages (nous laissons pour autant un aperçu de l’ancienne mise en page pour historique/comparaison)

A privilégier pour des utilisations sérieuses (pétitions virtuelles pour soutenir une cause, association spontanée de consommateurs, sorte d’abonnement aux messages d’une organisation, militantisme…) ou moins sérieuses ( « Le groupe contre », « Groupe inutile », « Pour que les vieux mettent un sticker « V » sur leur voiture! »…).

Les membres d’un groupe peuvent poster un message sur le mur du groupe, en tant qu’administrateur, vous pouvez envoyer un message à l’ensemble des membres (qui apparaîtra dans leur boîte de réception Facebook, une sorte d’email). Si le nombre de membres n’est pas limité, le nombre de messages que vous pouvez envoyer est cependant de 5000 maximum.

Un groupe peut être privé, dans ce cas il faut y appartenir pour avoir accès aux contenus et pouvoir y poster un message. L’administrateur peut vous en refuser l’accès s’il filtre avec attention les inscrits qu’il souhaite y voir.

Pour ce qui des invitations: vous pouvez facilement inviter vos amis à rejoindre le groupe et inviter les membres à un événement.

Les inconvénients/limites:

- on ne peut y ajouter une application (j’aurais l’occasion de revenir en détails sur ces applications Facebook),
- pas de dépôt d’url Facebook possible,
- Seuls les membres de Facebook ont accès aux groupes (y compris groupes publics),
- Il faut en général relancer sans cesse les conversations qui ont tendance à exister pendant une période courte et à vivoter,
- Limite dans l’envoi des messages comme précisé plus haut.


Pages
Créer une page

MAJ du 27 avril 2010 : Facebook évolue à nouveau pour proposer désormais deux types de page : les pages officielles et les pages communauté (nouveauté).

Capture page communautaire

MAJ du 21 avril 2010 : Les membres d’une page Facebook sont à présent qualifiés de « personnes qui aiment » et non plus de « fans ». Facebook explique ce changement d’expression « pour mieux représenter la façon dont vous pouvez établir une connexion avec des personnes, des choses et des sujets qui vous intéressent. » L’engagement étant moins affirmé, les éventuelles réticences de certains à divulguer leur attachement vis-à-vis de la marque ou de la personnalité seront (probablement) plus facilement levées… Toutefois, la différence n’étant pas fondamentale, nous continuerons à les qualifier de fans.

Pages officielles

Ces pages sont vouées à promouvoir des entreprises, marques, produits, ou encore des personnalités.

Les points importants :
- A l’instar des groupes, pas de limites de fans,
- Les pages Facebook sont par nature visibles de tous, y compris des non membres de Facebook,
- Chaque nouveau statut (à l’instar des profils d’utilisateurs) est affiché sur les pages d’accueil des fans et vous pouvez envoyer une mise à jour aux fans (notification « mises à jour » en page d’accueil),
- Chaque nouveau statut est géolocalisable : il est en effet possible de choisir l’étendue de la publication selon le(s) pays, voire des villes et/ou des langues,
MAJ du 13 avril 2010

Image 3

- Différents niveaux de réglages permettent de personnaliser l’affichage (onglets, messages des fans sur le mur principal ou non…),
- Possibilité de déposer une url www.facebook.com/athomedia, à partir de 25 fans (non modifiable par la suite),
- Accès à des statistiques (affichages, nombre de visites uniques, nombre de lectures des vidéos, composition sociodémo…), avec en particulier des metrics pour mesurer la participation sur les pages : le TDC (taux de clics des posts) et le TDI (taux d’interactivité dans ces posts). Ainsi, si un utilisateur clique sur l’un de vos messages, celui-ci sera comptabilisé dans le TDC du fil d’actualité, alors que s’il aime ou commente l’un de vos messages, celui-ci sera comptabilisé dans le TDI. Notez que ces données sont basées sur un échantillon et sont donc une estimation de vos Flux TDC et TDI du fil d’actualité.

Image 1

Parmi les applications les plus utiles à ajouter à une page, celle permettant d’ajouter un « onglet d’atterrissage », c’est à dire que les non fans, par défaut, peuvent y être redirigés (aller dans Modifier page/Paramètres du mur). Cet « onglet d’atterrissage » permet un accueil plus chaleureux et plus accrocheur, selon, qu’un mur de page classique. Nous consulter pour plus d’informations ou lire Comment intégrer un onglet d’accueil à sa page Facebook ?

Capturer

Pages communauté

Ces dernières, encore en phase bêta, sont conçues autour de sujets (activité, rubrique, cause, expérience…) et ont vocation à devenir de véritables wikis. Elles agrègent actuellement des contenus en provenance de Wikipedia et de profils qui publient autour d’un sujet mais devraient rapidement faire appel à la contribution de leurs membres pour les enrichir (et ne plus être sous la main d’un ou de quelques administrateurs).  Enfin, contrairement aux pages officielles, elles ne publient pas d’actualités dans votre fil d’actualité.

exemple page communautaire

Pour aller plus loin, nous vous recommandons :

- Comment intégrer un onglet d’accueil à sa page Facebook ?,
- Stratégie sur les médias sociaux,
- Les réseaux sociaux dans le monde.

Abonnez-vous au blog pour être tenus informés de nos nouveaux articles


Auteur -  Edouard Bourbon - Alors Responsable marketing de MySpace en France en 2006, je vis de l’intérieur l’essor des médias sociaux et conseille les annonceurs dans leurs premières incursions. Athomedia voit le jour fin 2007 et passe la seconde depuis quelques mois avec une équipe désormais composée de 4 personnes. Je donne par ailleurs des conférences dans plusieurs écoles de publicité et en Université.


Posts relatifs :

Login
  1. Anonymous
    25/02/2010 à 23:08 | #1

    Laissez ici votre commentaire en respectant les lois. Tout commentaire jugé inapproprié (agressif, raciste, diffamatoire, publicitaire, grossier, hors sujet…) sera supprimé

  2. Gerard Foucher
    27/09/2009 à 23:39 | #2

    Merci Athomedia !
    Voilà d’excellentes informations, qui faisaient bien défaut en français !
    Keep it up !

  1. 26/09/2009 à 17:49 | #1
  2. 16/11/2009 à 13:57 | #2
  3. 27/04/2010 à 11:25 | #3
  4. 28/09/2010 à 10:05 | #4

This site is using OpenAvatar based on