Archive

Articles taggués ‘web 2.0’

The Web is dead – Revue de web #1

24/09/2010 Par : Edouard Aucun commentaire
Une nouvelle rubrique dans ce blog : « Revue de web ». Celle-ci reviendra chaque semaine (ou presque) pour un éclairage complet de l’actualité et de l’évolution du web, du e-commerce, de l’internet mobile et de la publicité interactive… Une revue de web analysée, avec pour focus (toujours) les médias sociaux. N’hésitez pas à nous faire part de vos lectures en commentaires.

Nous inaugurons cette rubrique avec un article du magazine Wired qui a publié ce mois-ci un dossier intitulé « The web is dead ».

Illustration Wired

Illustration Wired

« Blame us », pourquoi nous pourrions abandonner le web existant ? Parce que nous utilisons de plus en plus d’applications fermées (Smartphone, Ipad, consoles de jeux connectées), écoutons des podcasts, sélectionnons exclusivement les contenus qui nous intéressent (flux RSS). Autant d’usages de l’internet mais plus du web à travers les navigateurs, un passage d’une ère digitale ouverte à des plateformes semi-ouvertes. Le web devient une application parmi d’autres, d’ici 5 ans le nombre d’utilisateurs accédant à l’internet via terminal mobile dépassera le nombre d’utilisateurs y accédant depuis un ordinateur (études Morgan Stanley). Les applications répondent à des buts précis et s’adaptent aux écrans de ces terminaux mobiles plus petits… Enfin, après l’adolescence, vient l’âge de la maturité de l’internet, son usage change et la demande de qualité, de filtre, augmente : nous sommes prêts à payer des applications, des contenus de valeur, qui respectent notre budget temps.


« Blame them » L’essor d’un web ouvert n’est qu’un mythe, selon Compete, le top 10 des sites internet américains enregistraient 31% des pages vues en 2001, 40% en 2006, 75% en 2010… L’hégémonie de Google puis de Facebook (un monde parallèle aux technologies propres) accélèrent ce phénomène de concentration (search et social search). Une concentration du trafic et une monétisation difficilement « challengeable » et plus largement décevante (budgets consacrés au média) qui oblige les concurrents à créer de nouveaux usages de l’internet.

Le web, en tant qu’accès à l’internet depuis un PC, est donc bien sur le déclin.

Formation web 2.0 et médias sociaux

30/08/2010 Par : Edouard Aucun commentaire

Merci de vous rendre sur cette page : Formation réseaux sociaux

MySpace pourrait intégrer Facebook Connect !

28/10/2009 Par : Edouard Aucun commentaire

J’ai toujours pensé que Facebook ne devait pas être perçu comme un concurrent direct de MySpace. Quand je quittais MySpace fin 2007, la course au titre de leader des réseaux sociaux était bien sûr lancée. Sans polémiquer et parce qu’un devoir de réserve s’impose, je me réjouis aujourd’hui de cette discussion de partenariat entamée entre ces deux géants.

MySpace n’est pas mort et se repositionne après de probables erreurs stratégiques

Sheryl Sandberg, COO de Facebook, explique au Telegraph cette semaine : « Facebook souhaite proposer la meilleure technologie pour que les utilisateurs partagent des contenus tandis que MySpace a une stratégie orientée contenus. » Et Owen Van Natta, nouveau président de MySpace (CEO) depuis avril, et ancien cadre de Facebook, d’ajouter que MySpace est désormais « une plateforme où les internautes se regroupent autour d’un contenu. » Ce président a en effet compris que le code ADN de MySpace – et ce qui en a fait son succès – reposait sur le contenu. La plateforme doit devenir « the place » où les internautes cherchent, trouvent et partagent leurs découvertes (à commencer par de nouveaux talents musicaux).

Si rien n’a encore été formalisé, le partenariat porterait sur l’intégration de Facebook Connect à MySpace. Comprenez qu’un membre de Facebook, non inscrit sur MySpace, pourrait s’authentifier sur MySpace avec ses codes d’accès Facebook et, ainsi commenter des contenus sur MySpace (vidéo, photos, profils d’artistes) et les partager automatiquement avec ses amis sur Facebook. Affaire à suivre…

Certes Facebook a dépassé MySpace en début d’année, pour autant ce repositionnement (ou du moins ce retour aux sources) devrait redonner à ce réseau la place qu’il mérite sur l’échiquier. Les usages sont différents, le temps passé sur Facebook bien supérieur à celui passé sur MySpace (voir cet article), d’où aussi une accoutumance à la publicité (moins de clics) qui pourrait continuer à poser problème à Facebook dont le modèle économique repose en grande partie sur la publicité au CPC.

Article référent : Telegraph – Facebook and MySpace are engaged in content sharing talks

L’expérience FlashForward avec Facebook Connect

30/09/2009 Par : Edouard un commentaire

Pour promouvoir sa nouvelle série FlashForward, ABC a su exploiter pleinement le potentiel de Facebook Connect. Diffusé jeudi dernier, le pilote de la série a rassemblé 12,4 millions de téléspectateurs outre Atlantique, un très beau score pour un lancement, dû en partie à cette opération.
Dans cette série futuriste le monde entier subit un black-out total, quelques minutes de perte de conscience collective pendant lesquelles chacun est projeté 6 mois plus tard…

Sur le site www.flashforwardexperience.com/ vous êtes invités à vous connecter à l’aide de vos identifiants Facebook. Cette opération va permettre l’exploitation de quelques éléments de votre profil et vous plonger dans l’univers de la série, un scénario personnalisé vous est proposé…



Je reviens prochainement sur les applications Facebook (Fan Box, Live Stream Box et Facebook Connect), en attendant testez www.flashforwardexperience.com/ .

La révolution des médias sociaux

12/09/2009 Par : Edouard un commentaire

Elle est bien là, tout le monde en parle mais personne ne sait vraiment la décrire.

Le web 2.0, hormis des fonctionnalités poussant systématiquement à une interactivité et à un partage, c’est:

- Avant tout une déportalisation du contenu (flux RSS, Widgets, lecteurs vidéos exportables…),
- Considérer que les internautes/consommateurs ont repris le pouvoir, Internet est un media de flux (et non un media de diffusion), pas de diffusion sans demande de l’internaute – pour les autres médias, la diffusion d’un contenu est dissociée de l’audience, sur Internet la diffusion devient l’audience ou inversement ?),

- L’avènement nécessaire de l’intelligence collective, chère à Tim O’Reilly initiateur du terme « web 2.0″,
A ce sujet, l’article le plus complet qu’il nous ait été donné de lire: sur www.internetactu.net

Au-delà de ces composantes théoriques du 2.0, il y a un VRAI PHENOMENE que je vous laisse découvrir en vidéo.

A retenir:

- 100 millions de nouveaux membres sur Facebook en moins de 9 mois (comparé par exemple aux 13 années pour que la télévision n’atteigne 50 millions d’utilisateurs),

- Si Facebook était un pays, ce serait le 4ème pays le plus peuplé derrière la Chine, l’Inde et les Etats-Unis…,

- Plus de 200 millions de blogs dans le monde,

- Seulement 14% des consommateurs font encore confiance à la publicité traditionnelle,

- Etc…

Bienvenue sur notre blog !

04/09/2009 Par : Edouard Aucun commentaire

J’ai créé Athomedia fin 2007 après avoir travaillé au lancement de MySpace en France (je vous laisse consulter mes profils Viadeo ou LinkedIn pour plus d’infos sur cette aventure et sur mes précédentes expériences – voire « Identité numérique » dans le module latéral sur votre droite).

Conscient de l’émergence d’une nouvelle consommation des médias, qui a induit une mutation rapide d’un marketing campé dans une posture traditionnelle, j’ai souhaité participé activement à la « révolution » des médias sociaux.

De nombreux annonceurs veulent bien sûr profiter du boum des réseaux sociaux en ligne sans toujours comprendre leurs fonctionnements, sans stratégie, sans penser à l’approche gagnante qui permettra de pérenniser leur présence sur ces derniers, en allant au-delà d’une simple visibilité. Créer des pages sur ces réseaux sociaux, les animer, produire un contenu dédié et fédérer une communauté autour de ces pages a été, et reste, à la base de notre ADN. Athomedia se définit comme une agence de communication interactive spécialisée en marketing communautaire.

« Ce qui rend les marques influentes n’est pas leur taille mais leur communauté. »

[Chuck Byrme, dirigeant de DDB worldwide]

De ce point de départ, de cette évidence du marketing de la conversation (votre audience est votre meilleur media), nous avons élargi naturellement nos activités aux relations blogueurs et au conseil en buzz marketing. Ces leviers, nous les intégrons pleinement à l’ensemble de nos propositions, avec pragmatisme, en termes d’honoraires bien sûr mais aussi avec en tête un ROI communautaire, pour accélérer le passage nécessaire du monologue vers le dialogue, direct, authentique, entre marques et internautes.

La communication est en train de renaître et c’est passionnant d’y prendre part !

Edouard Bourbon, fondateur et gérant de Athomedia